27 septembre 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

Augmentation des flux de gaz depuis l’Espagne de 18%

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

La capacité de transport de gaz de l’un des gazoducs reliant l’Espagne à la France va être augmentée de 18% dans les semaines à venir.

Du gaz disponible dès maintenant

Le gazoduc Irun relie Bilbao et le site de Gaviota au site français de Lussagnet. Enagas, le gestionnaire de réseau espagnol, a annoncé la fin des essais permettant d’augmenter la capacité de transport de gaz entre nos deux pays.

Le pompage est prévu à partir du 1er novembre prochain. Toutefois, Teresa Ribera, ministre espagnol de la Transition Energétique, a déclaré que celui était d’ores et déjà réalisable.

La maximisation des systèmes de compresseurs permet d’augmenter la capacité du gazoduc de près de 1,5 milliard de mètres cubes par an. Il s’agit donc d’une augmentation de 18% de la capacité de transport de gaz naturel entre nos deux pays. Cette augmentation porterait à 6% la part de gaz espagnol dans la consommation totale française.

De nouvelles interconnexions sont envisagées

Depuis de longues années, la construction d’un nouveau gazoduc entre la Catalogne et le sud-ouest de la France est en projet. Toutefois, depuis 2019 la France s’oppose à la mise en œuvre de ce denier. Les deux régulateurs nationaux (la CRE française et la CNMC espagnole) ont rejeté cette même année la construction du gazoduc avec pour justification une étude (confidentielle) sur la répartition coûts et avantages. Le 5 septembre dernier, Emmanuel MACRON énonce son avis quant à la situation : « On a besoin de plus d’interconnexion électrique. Je ne suis pas convaincu qu’on ait besoin de plus d’interconnexion gazière. »

A noter également la mise en place en Espagne de 3 projets tournés vers l’Italie. Ceux-ci doivent permettre l’amélioration des installations de l’usine de regazéification d’Enagas dans le port de Barcelone. Enagas prévoit également de mettre en place à l’horizon 2028 une interconnexion sous-marine avec l’Italie. A terme, ce gazoduc devrait permettre le transport d’hydrogène.

 

🔎 Ces articles pourraient également vous intéresser :

 

< See more posts

< Voir plus d’articles