13 mai 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

EDF lance son Plan Hydrogène

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

En avril 2022, EDF a annoncé via un communiqué de presse, la mise en place d’un nouveau plan industriel : le Plan Hydrogène.

Développer la production d’hydrogène

A travers son Plan Hydrogène, EDF souhaite mettre en place des projets d’hydrogène électrolytique. Ce serait alors près de 3 GW de projets qui seraient lancés d’ici 2030. Ces projets ne prendraient pas place seulement en France mais partout dans le monde.

En revanche, EDF ne vise pour l’instant que la production locale d’hydrogène et ne souhaite pas se lancer dans son transport ou stockage. L’hydrogène produit par EDF ne servirait dans un premier temps qu’à être redistribué pour la mobilité lourde ou l’industrie.  

Ainsi, il n’est pas encore question d’utiliser l’hydrogène pour décarboner l’électricité produite, ou même encore de le produire en mer. Edf se concentrera sur la production d’hydrogène terrestre.

L’hydrogène décarboné, c’est quoi ?

L’hydrogène est, comme l’électricité, un vecteur et non pas une source d’énergie. La plupart du temps, il est produit à partir d’énergie fossile. Dans le cas de l’hydrogène décarboné, la production peut se faire à partir d’électricité à faible empreinte carbone (renouvelable ou nucléaire) grâce à un processus d’électrolyse de l’eau.

Un investissement conséquent

Le groupe EDF souhaite investir entre 2 et 3 milliards d’euros pour la réalisation de ces projets. Des soutiens financiers de la part de l’Etat et de l’Union Européenne entreront en jeu. De plus, des partenariats avec des industriels seront mis en place afin de co-financer certains projets.

À l’heure actuelle, la filière Hynamics ne dispose que d’une installation en service en France. Située à Auxerre, elle dispose d’une capacité de production de 1 MW d’électrolyse qui est pour l’instant utilisée pour alimenter 5 bus du groupe Transdev. La capacité de cette installation pourrait être étendue à 3 MW. Toutefois, l’objectif de production de 3 GW fixé par EDF est jugé ambitieux aux vues de la capacité de production actuelle du groupe en France.

Cependant, il faut noter que le groupe EDF dispose à l’heure actuelle dans le monde d’une capacité de production d’environ 1 GW. Ces installations sont principalement situées en Europe de l’Ouest.  

Objectif décarbonation

Le Plan Hydrogène intervient 3 ans après la création de la filiale Hynamics qui avait permis au groupe de se spécialiser dans la production d’hydrogène électrolytique. L’objectif de 3 GW permettrait de produire chaque année 450 000 tonnes d’hydrogène et donc « d’économiser 3 millions de tonnes de carbone » selon Alexandre PERRA (Directeur de l’innovation, responsabilité d’entreprise et stratégie du groupe).

À l’heure actuelle, la production d’hydrogène en France est responsable d’environ 3% des émissions de CO2 au niveau national. De même, à l’échelle mondiale, la quasi-totalité des 80 millions de tonnes d’hydrogènes produites le sont à partir d’énergies fossiles.

Ce nouveau Plan Hydrogène d’EDF doit permettre de développer la production d’un hydrogène vert et décarboné. Cela intervient alors même que l’Union Européenne a pour objectif d’être totalement décarbonée en 2050, et donc de réduire de 55% ses émissions carbones pour l’horizon 2030.

Devenir leader européen

Avec ces nouvelles ambitions, EDF souhaite devenir « un des leaders de l’hydrogène décarboné en Europe ».

Le groupe Engie prévoit est un concurrent de taille sur ce terrain puisqu’il prévoit de mettre en place une capacité de production de 4GW, 700 km de réseau, 1 TWh de capacité de stockage ainsi que 100 stations de recharge.

🔎 Ces articles pourraient vous intéresser :

< See more posts

< Voir plus d’articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.