27 juin 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

Les patrons d’Engie, EDF et TotalEnergies appellent les Français à consommer moins d’énergie

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

Les patrons d’Engie, EDF et TotalEnergies ont écrit une tribune officielle dans le Journal du Dimanche du 26 juin dernier.

« La meilleure énergie reste celle que nous ne consommons pas. »

Trois grands groupes pour un message commun

Catherine MacGregor – Directrice Générale d’Engie -, Jean-Bernard Lévy  – Président-directeur général d’EDF – et Patrick Pouyanné – Président-directeur général de Total Energies – appellent les consommateurs français à la sobriété énergétique.

Ils estiment que « Nous devons, collectivement, agir sur la demande en énergie en réduisant notre consommation pour nous redonner des marges de manœuvre. Nous en aurons besoin pour gérer les futures pointes de consommation et pour amortir les aléas techniques ou chocs géopolitiques que nous pourrions devoir affronter. »

L’approvisionnement de gaz en Europe inquiète. La France ne reçoit presque plus de gaz venu de Russie, plusieurs pays européens ont vu ces importations fortement réduites. Les importations de GNL ne suffisent pas à combler ce manque, et les infrastructures de transformation ne permettent pour l’instant pas d’augmenter les arrivées.

Dans ce contexte, la France a pour objectif de remplir à 100% ses stocks de gaz avant l’hiver afin d’appréhender au mieux les pics de consommation. À l’heure actuelle, les stocks français sont remplis à 59%. Durant l’hiver, la France consomme 2,5 fois sa capacité de stockage. Aussi, si les stocks sont remplis à 100% au début de l’hiver, il faudra tout de même importer une grande quantité de gaz tout au long de la période.

Ainsi, « Agir dès cet été nous permettra d’être mieux préparés pour aborder l’hiver prochain et notamment préserver nos réserves de gaz. » 

Travailler ensemble

« Nos trois groupes s’engagent à collaborer activement ». C’est ce que les trois dirigeants ont précisé dans la Tribune publiée au Journal du Dimanche. Pourtant habituellement en concurrence sur de nombreux sujets, ils proposent de mobiliser les ressources nécessaires afin de relever un défi « qui engage notre mode de vie à court terme et notre futur à long terme ».

Selon eux, il est important de mettre en place un « grand programme d’efficacité énergétique ». L’idée est que chaque consommateur, particulier comme professionnel, fasse des efforts afin de réduire sa consommation d’énergie. Cela concerne la consommation de pétrole, de gaz et d’électricité (l’état du réseau nucléaire français étant inquiétant).

Et en Europe ?

Dans le reste de l’Europe, le discours est plus ou moins le même que celui tenu par les énergéticiens français.

En Allemagne, Robert Habeck – ministre de l’Economie et du Climat – a annoncé la semaine passée que son pays lançait le « niveau d’alerte » concernant son approvisionnement en gaz. Ainsi, il appelle également les consommateurs allemands à réduire leur consommation et donc la demande.

De même, la Suède et le Danemark ont aussi lancé le niveau de pré-alerte sur leur approvisionnement gazier.

La situation est donc préoccupante à l’échelle européenne.

Pour suivre toute l’actualité du marché de l’énergie, retrouvez notre newsletter hebdomadaire dans laquelle nos experts analysent les évènements du marché. Ils y exposent également leurs perspectives d’évolution pour les semaines à venir.

🔎 Ces articles pourraient également vous intéresser :

< See more posts

< Voir plus d’articles