17 mars 2022

 | 

Temps de lecture : 8 minutes

Installer des panneaux solaires photovoltaïques : quels prix pour quels avantages ?

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

Les particuliers comme les professionnels sont aujourd’hui fortement impactés par la hausse des prix sur les marchés de l’énergie. Les prix du gaz naturel comme de l’électricité augmentent ce qui est ensuite répercuté sur les factures qui évoluent à la hausse.

Il existe toutefois des solutions afin de gagner en autonomie énergétique. En plus d’être à caractère renouvelable, ces solutions vous permettront de réaliser des économies sur le long terme. Parmi elles, vous pouvez choisir d’installer des panneaux solaires photovoltaïques.

Un panneau solaire photovoltaïque permet de transformer l’énergie provenant de la lumière en électricité.

Pourquoi installer des panneaux solaires

Pour les professionnels comme les particuliers, installer des panneaux solaires représente un investissement conséquent qui nécessite une certaine réflexion. L’usage des panneaux solaires peut être différent en fonction des besoins de chacun. Installer des panneaux solaires peut permettre de faire face à l’augmentation des prix de l’énergie et de devenir complètement autonome en consommant sa propre production. Il peut également être question de revendre cette énergie produite afin de récupérer un complément de revenu chaque mois.

Le prix des panneaux solaires a diminué de près de 80% en 10 ans. Ainsi, l’installation des panneaux solaires est rentabilisée plus rapidement que ce n’était le cas avant.

Il est toutefois important d’avoir en main toutes les clés nécessaires à la prise de décision. Cela vous permettra d’investir dans une installation photovoltaïque au fonctionnement adapté.

De quoi dépend le prix des panneaux solaires ?

Au moment de l’achat des panneaux photovoltaïques, vous investissez à la fois dans l’achat du matériel et dans la main d’œuvre.

Le type de panneau solaire et la marque

Il existe deux types de panneaux solaires sur le marché : les panneaux monocristallins et les panneaux polycristallins. Chacun de ces panneaux est fabriqué grâce à du silicium cristallin, un matériau semi-conducteur.

  • Les panneaux monocristallins

Un panneau monocristallin est mis au point grâce à un unique cristal de silicium. On le reconnaît à sa couleur unie bleu foncé.

  • Les panneaux polycristallins

Un panneau polycristallin est quant à lui fabriqué grâce à l’association de plusieurs cristaux de silicium. La mosaïque ainsi formée est parsemée de différents tons de bleu. 

Les panneaux monocristallins sont généralement vendus à un prix plus élevé car ils offrent un meilleur rendement.  En effet, ces derniers permettent de générer un rendement allant de 16% à 24%. Les panneaux polycristallins quant à eux ne permettent pas un rendement supérieur à 18%.

Le projet final

La puissance choisie tout comme le nombre de panneaux à installer pour votre installation dépendra également de l’utilisation finale que vous en ferez. En effet, il est judicieux de penser l’installation en réfléchissant aux futurs projets : autoconsommation, vente totale, vente partielle. Ce sont autant de facteurs qui préciseront l’installation solaire la plus pertinente.

Le nombre de panneaux et la surface à couvrir

Le nombre de panneaux solaires photovoltaïques que vous installerez dépendra donc principalement de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Mais elle dépendra bien évidemment de la surface à couvrir. On estime qu’une dizaine de panneaux sont nécessaires pour suffire à l’autoconsommation d’une habitation de 100 m². Pour une entreprise, il faut donc prendre en compte l’activité professionnelle ainsi que la surface des locaux.

La puissance de l’installation

La puissance de l’installation photovoltaïque s’exprime en watts-crête (Wc) ou kilowatts-crête (kWc). Elle correspond à la puissance maximale qu’un panneau solaire peut fournir dans des conditions optimales. Autrement dit elle correspond à la performance des cellules photovoltaïques. Ces conditions ont été testées en laboratoire, elles reflètent un ensoleillement de 1 000 W de lumière par mètre carré et une température constante de 25° C. Mais aussi une bonne orientation des panneaux solaires vers la lumière et aucune zone d’ombre pouvant entraver la production.

La batterie de stockage

Si vous choisissez d’installer des panneaux solaires avec pour but l’autoconsommation totale, vous devrez installer une batterie de stockage solaire. Cette batterie permet de stocker l’énergie produite lors des périodes d’ensoleillement. Vous pourrez ainsi l’utiliser lorsqu’il n’y a pas de lumière à l’extérieur. L’ajout d’une telle batterie est onéreux. Il faut en effet compter entre 500 €/kWh et 1 000€/kWh stocké.

Le choix de l’onduleur

L’onduleur est la pièce permettant de transformer le courant continu produit par les panneaux photovoltaïques en courant alternatif. C’est ce courant alternatif que vous pouvez ensuite revendre ou consommer. Il existe plusieurs types d’onduleur.

  • L’onduleur central

L’onduleur central permet de relier entre eux tous les panneaux solaires. Il coute entre 1 000€ et 1 500€ en fonction de la puissance de votre installation. De plus, il offre une meilleure production puisqu’il peut être placé à un endroit protégé des perturbations climatiques. Cependant, puisqu’il relie tous les panneaux entre eux, cela peut poser problème lors d’une panne sur l’un de ces derniers. En effet, tous les autres panneaux se retrouvant touchés à leur tour. Cela peut être contrecarré par l’installation d’optimiseurs qui permettent de rendre chaque panneau indépendant.

  • Les micro-onduleurs

Les micro-onduleurs sont des onduleurs de très petit format placés directement sous chaque panneau. À l’instar des onduleurs centraux, ils connectent l’intégralité de l’installation. Mais ils jouent également le rôle des optimiseurs en rendant chacun des panneaux indépendants. Les micro-onduleurs ont un coût plus élevé, mais témoignent d’une durée de vie supérieure puisqu’ils sont garantis 20 à 25 ans.

La facilité de la pose

La technique de pose utilisée par le professionnel va avoir un impact sur le prix global de l’installation mais aussi sur le prix de revente de l’électricité ensuite produite.

Deux types de poses sont généralement privilégiés, l’Intégration au Bâti (IAB) et l’Intégration Simplifiée au Bâti (ISB). La première remplace une partie des tuiles ou des ardoises par les panneaux solaires quand l’autre les posent directement au-dessus. Cette deuxième technique ne tient donc d’aucune contrainte de hauteur de bâtiment.

À noter que la technique de pose IAB est plus coûteuse, mais permet de bénéficier ensuite de meilleurs tarifs de revente auprès d’EDF.

Si la technique de pose a un impact sur le coût d’installation des panneaux photovoltaïques, le type de toiture joue également un rôle. Certains matériaux rendent la pose plus difficile, notamment la chaume, le zinc ou les tuiles de goudron. Si la pose est rendue complexe, les prix vont augmenter. 

La zone de résidence

La production annuelle d’électricité produite par votre installation photovoltaïque dépend effectivement de votre zone de résidence. En effet, des panneaux solaires installés dans le Nord de la France produiront moins que dans le Sud.

À noter également que l’orientation de la maison ainsi que l’inclinaison du toit joueront un rôle pour permettre de capter le plus de rayons lumineux possible et donc de produire davantage.

Les zones d’ombrage partiel sur l’installation photovoltaïque ne doivent pas vous empêcher de passer le cap de l’énergie solaire. En effet, leur impact sur le rendement est minime. Toutefois, si des obstacles empêchent l’ensoleillement de manière plus importante, cela diminuera le rendement de l’installation et il vaudrait donc mieux les éviter.

S’agit-il d’un compteur monophasé ou triphasé ?

Raccorder une installation photovoltaïque à un compteur triphasé sera en effet généralement plus couteux que pour un compteur monophasé. 

Il est tout à fait nécessaire d’investir dans une installation adaptée à ses besoins : trop importante et vous gâchez la production, trop petite et vous minimisez les économies.

Les dépenses variables 

Installer des panneaux solaires requiert peu d’entretien. Toutefois, il faut penser aux coûts annexes qui peuvent être ajoutés.

Le TURPE

Le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité) permet de rémunérer les gestionnaires de réseau, transport et électricité (RTE, Enedis, les instances locales). Les personnes utilisant leur installation photovoltaïque pour de l’autoconsommation sont exonérées du TURPE.

L’entretien de votre installation photovoltaïque

Le coût d’entretien des panneaux solaires est très faible. En effet, il n’est pas nécessaire de payer pour réaliser un nettoyage de vos panneaux solaires, la plupart du temps la pluie suffi. Toutefois, dans certaines zones où les vents sont sableux et où la pollution est extrême, il est conseillé d’en réaliser. Ce nettoyage à l’eau simple (il ne faut pas utiliser de produits ménagers, qui risquent de laisser des traces) peut être réalisé très simplement, par vous-même, grâce à un balai télescopique par exemple.

La pièce nécessitant le plus d’attention est l’onduleur, c’est la plus fragile et celle qui permet de convertir le courant produit en courant alternatif. La durée de vie de l’onduleur se situe entre 8 et 10 ans. Sachez toutefois que le changement de cette pièce (et de tout l’assemblage électronique nécessaire) peut être pris en charge par des assurances. Le coût – hors prise en charge – peut être compris entre 1 600 € et 2 000 € (pour une puissance de 3 kWc).

Les kits solaires

Il existe sur le marché des kits de panneaux solaires à installer soi-même. Ces kits permettent d’économiser de l’argent sur la pose, qui représente un coût conséquent. Cependant, une mauvaise installation de ces panneaux pourrait résulter en des accidents, notamment des départs de feu, des électrocutions ou encore des infiltrations.

De plus, en installant vous-mêmes des panneaux solaires, vous ne pouvez pas bénéficier des garanties accordées grâce à un artisan RGE. Ce dernier peut s’engager à réparer tout problème concernant l’installation, à revenir tous les 2 ou 10 ans pour réparer ou remplacer certains éléments.

Cela signifie également que dans le cadre d’une réparation d’un kit solaire, il sera difficile de trouver un artisan acceptant de réaliser ces travaux.

Les primes permettant de réduire le coût de votre installation photovoltaïque

Il existe différentes primes et aides pour les professionnels comme les particuliers qui permettent de réduire le coût de l’installation photovoltaïque.

La prime à l’autoconsommation

La prime à l’autoconsommation est une prime annuelle versée par EDF OA Solaire à tous les utilisateurs (professionnels comme particuliers) qui produisent de l’électricité via des panneaux solaires et lui revendent grâce à l’Obligation d’Achat. Cependant, pour bénéficier de cette prime il faut consommer soi-même une partie de sa production.

L’allégement de la TVA

Le taux de la TVA est réduit à 10% pour les installations photovoltaïques dont la puissance est inférieure ou égale à 3 kWc. Pour les installations de puissance supérieure, la TVA passe à 29%.

MaPrimeRenov’

À destination des particuliers, MaPrimeRenov’ est une aide versée à tous les foyers. Son montant dépend de facteurs
socio-économiques ainsi que de la nature des travaux à réaliser.

Attention, les panneaux photovoltaïques ne sont pas éligibles à cette aide, seuls le sont les panneaux solaires hybrides (produisant chaleur et électricité), le système de chauffage solaire ainsi que les chauffe-eau solaires.

Les CEE

Les entreprises comme les particuliers peuvent bénéficier des Certificats d’Economie d’Energie. Cette aide est directement versée par les fournisseurs d’énergie qui ont l’obligation d’aider les bénéficiaires à réaliser des économies. 

Quelle utilisation pour votre installation photovoltaïque ?

L’autoconsommation

L’énergie produite par vos panneaux photovoltaïques peut vous permettre de devenir complètement autonome quand il en vient à votre consommation énergétique. Vous réaliserez ainsi des économies sur le long terme.

Toutefois, certaines actions sont nécessaires si vous souhaitez vous tourner vers l’autoconsommation grâce à vos panneaux solaires. Il faut en effet déclarer en mairie les travaux, demander le raccordement au réseau mais aussi demander une attestation de conformité électrique du Consuel.

À noter que les personnes choisissant l’autoconsommation totale sont exemptées de la TURPE.

Autoconsommation avec revente de surplus

Afin de diversifier vos approvisionnements énergétiques, vous pouvez également consommer une partie de l’énergie que vous produisez, et vendre le surplus.

Vente totale

Vous pouvez également faire le choix de vendre la totalité de l’énergie produite par votre installation photovoltaïque. EDF est tenu dans l’obligation de vous acheter cette énergie à un tarif de rachat. Ce tarif varie en fonction de la puissance et de la nature de l’installation. Les tarifs de rachat sont fixés pour 20 ans à partir de la date de signature du contrat.

Les tarifs de rachat sont de plus en plus faibles, mais il est encore possible d’être rentable à la revente, notamment si vous disposez d’une grande surface pour avoir une grande puissance de production.

La vente totale est plus avantageuse si votre bâtiment est sobre énergétiquement, ou si l’installation est située dans une résidence secondaire (dans le cadre d’un particulier).

Si vous choisissez de revendre totalement la production de vos panneaux solaires, vous devrez raccorder votre installation au réseau d’Enedis. Ce raccordement sera facturé entre  1 200 € et 1 400 € si le bâtiment n’est pas raccordé et ne dispose pas de compteur, entre 600 € et 800 € si c’est déjà le cas.

Les revenus générés par la vente de l’électricité ainsi produite sont imposables à partir d’un certain montant.

Entreprises, quelle solution choisir ?

Si vous souhaitez bénéficier de conseils sur la pertinence et la rentabilité de la mise en place d’une installation photovoltaïque, vous pouvez contacter Capitole Energie. Nos experts du marché de l’énergie vous aiguillerons vers la solution la plus adaptée : est-il plus pertinent d’investir dans des panneaux photovoltaïques ou de revoir ses contrats d’énergie ?

< See more posts

< Voir plus d’articles