22 juillet 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

L’Assemblée nationale adopte la hausse du prix de l’ARENH

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

Vendredi 22 juillet 2022, l’Assemblée nationale a adopté – en première lecture – une loi d’urgence pour le pouvoir d’achat. Parmi les mesures, on retrouve de nouvelles décisions quant à l’avenir du dispositif ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique).

Une augmentation du prix de l’ARENH

Ainsi, les députés se sont entendus, à 167 voix contre 136, sur une augmentation du prix de l’ARENH.

Historiquement revendu à 42 €/MWh via le mécanise de l’ARENH, le prix de l’électricité nucléaire vendu par EDF a déjà augmenté à 46,20 €/MWh pour les 20 TWh supplémentaires alloués dans le cadre des mesures d’urgence liées à l’augmentation des prix de l’énergie.

 

Ce nouveau texte porte le prix de l’ARENH à « au moins 49,5 euros » à partir du 1er janvier 2023.

 

Le système ARENH

Pour rappel, l’ARENH est un dispositif favorisant la concurrence entre les fournisseurs d’énergie alternatifs et EDF. L’énergéticien français est ainsi contraint de revendre une partie de sa production nucléaire à son coût de revient de 42 €/MWh. Le volume revendu par EDF a été augmenté à 120 TWh (contre 100) en avril 2022 pour essayer de faire face à la hausse des prix de l’électricité sur le marché.

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avait d’ailleurs demandé à ce que le volume ARENH accordé augmente jusqu’à 130 TWh pour l’année 2023. L’Assemblée nationale n’a pas pris de décision sur ce sujet et le volume ARENH accordé reste aujourd’hui le même.

Quelle conséquence sur la facture des consommateurs ?

A priori, l’augmentation du prix d’attribution des volumes ARENH devrait se ressentir à la signature d’un contrat ARENH auprès d’un fournisseur alternatif. En effet, si le fournisseur achète cette électricité nucléaire à un prix plus élevé, il le revendra nécessairement avec cette même hausse.

Toutefois, selon Loic ARILAZA – Analyste pricing Team Leader chez Capitole Energie – cette augmentation n’aura que peu d’influence sur le volume ARENH demandé par les fournisseurs alternatifs. En effet, pour ces derniers, acheter de l’électricité ARENH à 49,50 € minimum est toujours beaucoup plus avantageux que d’acheter sur le marché aux prix actuels.

Ainsi, Loic ARILAZA estime que « le taux d’écrêtement ARENH aura bien plus d’incidence sur la facture des consommateurs, que le rehaussement du prix d’attribution des volumes ARENH ».

 

🔎 Ces articles pourraient également vous intéresser :

 

Chaque semaine, nos experts du marché de l’énergie sont auteurs d’une note analytique de la situation sur les marchés. Pour vous maintenir au courant des dernières actualités, c’est par ici :

 

< See more posts

< Voir plus d’articles