6 juillet 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

L’Etat souhaite renationaliser EDF

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

L’énergéticien français EDF redeviendrait de nouveau à 100% une entreprise d’Etat, a annoncé mercredi 6 juillet la Première ministre Elisabeth BORNE.

Une nouvelle au cœur de la crise

Alors que les marchés européens bondissent depuis de nombreux mois, le nucléaire français – géré par EDF – subit lui aussi une crise. La disponibilité nucléaire est à son niveau le plus bas depuis de nombreuses années et la France devrait redevenir importatrice nette d’électricité cet été. La question de l’activation des centrales à charbon est d’ailleurs sur la table. Dans le même temps, un nouveau projet de terminal gazier est en projet pour 2023. Il permettrait d’importer davantage de GNL venu des Etas-Unis notamment.

Dans ce contexte, Elisabeth BORNE – Première Ministre – a annoncé mercredi 6 juillet après-midi l’intention de l’état de détenir 100% du capital d’EDF.

La France sera de nouveau propriétaire à 100% d’EDF

« Je vous confirme aujourd’hui l’intention de l’Etat de détenir 100% du capital d’EDF. Cette évolution permettra à EDF de renforcer sa capacité à mener dans les meilleurs délais des projets ambitieux et indispensables pour notre avenir énergétique. »

Elisabeth BORNE

À l’heure actuelle, l’Etat détient 84% des actions du groupe. 15% étant détenus par des actionnaires institutionnels et individuels, et 1% par les salariés du groupe.  

Des projets de développement du nucléaire

En février 2022, le Président Macron annonçait à Belfort un plan de relance du nucléaire avec pour objectif la construction de 6 nouveaux EPR, ainsi que 8 autres en étude. Ils permettraient d’augmenter la production nucléaire française de 26 GW chaque année. Lors de cette journée, le ched de l’Etat annonçait que « L’État prendra ses responsabilités pour assurer la capacité de financement d’EDF à court terme et à moyen terme ».

Devant l’Assemblée nationale, Elisabeth BORNE réaffirme cette position et annonce que « la transition énergétique passe par le nucléaire ».

🔎 Ces articles pourraient également vous intéresser :

< See more posts

< Voir plus d’articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.