5 novembre 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

Le redémarrage de deux nouveaux réacteurs nucléaires EDF retardé

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

Après l’annonce d’EDF mercredi, nous pouvons nous demander si nous aurons assez d’électricité cet hiver. Cette annonce prévoit une baisse de la production d’électricité contrairement à ce qui avait été annoncé.

Prévision de baisse de la production d’électricité

En effet, l’énergéticien a annoncé une révision sur les deux réacteurs les plus puissants du parc nucléaire. Dans l’annonce d’EDF, nous pouvions lire « L’allongement de la période d’arrêt de quatre réacteurs nucléaires concernés par le programme de contrôles et de réparations dû au phénomène de corrosion. »

Ainsi, la prévision de production sera comprise entre 275 et 285 TWh contre 280 à 300 TWh prévus initialement.

Les réacteurs les plus puissants du parc nucléaires touchés

La situation pourrait toutefois s’aggraver. Deux autres réacteurs nucléaires d’EDF sont touchés par des problèmes de corrosion qui réduisent la production d’électricité du groupe depuis plusieurs mois. Il s’agit des réacteurs Penly 2 en Seine-Maritime et Cattenom 3 en Moselle. Ces derniers, qui figurent parmi les acteurs les plus puissants du parc français, ont déjà été arrêtés pour des contrôles. Ils développent chacun 1 330 et 1 300 MW.

Pour le moment, les prévisions de production pour 2023 et 2024 restent inchangées.

Un niveau d’arrêt historiquement bas

Selon les chiffres publiés mercredi, 26 de ses 56 réacteurs sont actuellement à l’arrêt. Un niveau historiquement bas. La direction affirme que les réacteurs en panne, qui ont déjà suscité des inquiétudes quant au plan de sécurité énergétique, devraient redémarrer pour l’hiver.

Ce manque de disponibilité inhabituel de la centrale nucléaire est principalement attribuable à deux facteurs : le retard de la maintenance annuelle causé par le Covid d’une part, et la découverte de problèmes de corrosion l’hiver dernier, qui a obligé EDF à opérer un contrôle quasi complet de son parc.

Pour les entreprises dont les contrats se terminent en 2022, il est donc important de sécuriser leur contrat pour les années à venir. N’hésitez pas à contacter nos experts pour échanger autour de votre futur contrat d’énergie.

 

< See more posts

< Voir plus d’articles