29 juillet 2022

 | 

Temps de lecture : 3 minutes

Puissance apparente : définition et formule de calcul

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

La puissance apparente est une donnée importante dans le cadre de la souscription à un contrat d’électricité. Découvrez dans cet article la manière dont elle est calculée, et son impact sur votre facture.

Définition

La puissance apparente est une donnée dite « plafond » qui correspond à la valeur maximale disponible dans le cadre du fonctionnement d’un réseau électrique.

Dans quel but la puissance apparente est-elle utilisée ?

La puissance apparente peut avoir différents intérêts. Elle est notamment utile pour les actions suivantes :

  • Choisir le type d’installation électrique qui convient, ainsi que ses dimensions. Et donc de déterminer les dimensions des appareils protecteurs.
  • C’est en puissance apparente (en kVA) que s’exprime la puissance de votre abonnement électrique

En d’autres termes, il permet au fournisseur de déterminer la quantité d’électricité à acheminer vers les réseaux.

Formule de calcul de la puissance apparente

La puissance apparente s’obtient en multipliant l’intensité (I) en ampère, à la tension (U) en volt-ampère.

Ainsi, la puissance (S) est déterminée par le calcul suivant :

                S=U*I

Une autre méthode peut être utilisée. Il s’agit de calculer la racine carrée de la somme entre le carré de la puissance active (P) en watt, et celui de la puissance réactive (Q) en voltampère réactif.

                S=√(P²+Q²)

Le résultat obtenu (S) est souvent exprimé en kilovoltampère (kVA).

Les différents types de puissance

Il existe trois types de puissances : la puissance apparente, la puissance active et la puissance réactive. Ces trois puissances sont liées entre elles par ce qu’on appelle le triangle des puissances. Revenons donc sur les puissances actives et réactives.

triangle des puissances
Source : conseils-thermiques.org

Puissance active

La puissance active (P) est également appelée puissance « réelle » ou « utile ». C’est la seule à être réellement transformée (sous forme de chaleur ou de mouvement).

Pour la calculer, on utilise la puissance suivante : P=U*I*cos φ (φ correspondant au déphasage)

Puissance réactive

A l’inverse, la puissance réactive est beaucoup moins visible, et donc plus difficile à calculer. Grâce à la puissance réactive, il est possible de déterminer la puissance des champs magnétiques d’un réseau, ou encore d’un appareil. Par exemple, les ordinateurs ou encore les moteurs (à l’inverse des appareils à résistance) sont concernés par la puissance réactive.

Pour calculer la puissance réactive, la formule est la suivante : Q=S*U*sin φ  

Compteur monophasé et triphasé

Dans le cadre d’un emménagement, le calcul de la puissance apparente permet de déterminer le type de branchement électrique. En effet, deux types de compteurs sont disponibles :

  • Un compteur monophasé est suffi généralement pour les petites entreprises. Il est utile lorsque le circuit électrique est unique.
  • Un compteur triphasé quant à lui est obligatoire dès que les besoins de puissance dépassent 18 kVA. Ce compteur est, comme son nom l’indique, divisé en trois circuits électrique de même dimension.

Comment déterminer sa puissance apparente ?

La puissance apparente de votre compteur correspond à la puissance souscrite dans votre contrat d’électricité. Vous y avez donc accès sur les documents transmis par votre fournisseur, notamment sur les factures et le contrat.

Pour les entreprises ayant un compteur Linky, la puissance apparente est affichée sur l’écran de l’appareil. Pour y accéder, il faut appuyer sur le bouton + pour faire défiler l’affichage.

Pourquoi modifier la puissance apparente de son contrat ?

Il est très important de bien déterminer la puissance apparente nécessaire à votre consommation électrique. En effet, la puissance apparente détermine le montant de l’abonnement à l’électricité qui figure sur votre contrat.

Ainsi, si elle est trop élevée, vos charges fixes seront supérieures.

Si elle est trop faible, vous risquez un dépassement de puissance qui peut être accompagné de charges supplémentaires si votre compteur a une puissance supérieure à 36 kVA. En revanche, si votre compteur électrique a une puissance inférieure à 36 kVA, les dépassements de puissance ne sont pas autorisés. Ainsi, le risque est de faire disjoncter le compteur.

Comment changer la puissance apparente de son contrat ?

Il est tout à fait possible de changer la puissance apparente de son contrat. Il est même conseillé de vérifier régulièrement si celle-ci est toujours adaptée afin d’éviter les mauvaises surprises. Par exemple, si de nouvelles machines apparaissent dans les locaux, la puissance devra sans doute être ajustée à la hausse.

Chez Capitole Energie, nous regardons pour nos clients s’il est possible et nécessaire de réaliser une optimisation de la puissance souscrite.

N’hésitez pas à contacter nos experts pour vos démarches relatives à l’achat et à la gestion de votre énergie :

< See more posts

< Voir plus d’articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.