23 mai 2022

 | 

Temps de lecture : 2 minutes

La Russie suspend sa livraison de gaz vers la Finlande

0
Chaque semaine, les experts de Capitole Energie analysent le marché de l’énergie pour apporter aux clients un éclairage sur l’évolution des prix du marché de l’énergie.

Après la suspension des livraisons de gaz vers la Bulgarie et la Pologne fin avril, c’est la Finlande qui est sujette à ces décisions russes. En effet, samedi 21 mai 2022, la Russie a suspendu ses livraisons de gaz naturel vers la Finlande voisine.

La conséquence des positions finlandaises

C’est la compagnie énergétique publique finlandaise Gasum qui a annoncé cette nouvelle dans la journée de samedi. Le géant russe Gazprom avait fait parvenir cette information au groupe finlandais dans la journée du vendredi 20 mai.

En avril dernier, Gazprom avait demandé à ce que tous les paiements pour ses livraisons de gaz soient réglés en roubles. Le finlandais Gasum a refusé de prendre en compte cette demande, les livraisons dans le cadre du contrat entre ces deux énergéticiens ont donc été interrompues.

Dans le même temps, cela intervient alors même que la Finlande a demandé à rejoindre l’OTAN. De la même manière que la Suède, la Finlande juge désormais que Moscou est une menace alors qu’elle avait fait le choix de ne pas s’aligner jusqu’à présent. Pour le vice-ministre russe des Affaires étrangères, l’adhésion de la Finlande à l’OTAN représenterait « une grave erreur dont les conséquences auront une portée considérable ». Rappelons que le rapprochement de l’Ukraine à l’OTAN représentait une des justifications utilisée par la Russie pour lancer le conflit.

Quelques jours plus tôt, la Russie avait déjà suspendu les exportations d’électricité vers la Finlande, pour des problèmes de paiement. Fingrid, l’opérateur du réseau d’électricité finlandais, a annoncé que le manque de 10% de l’électricité du réseau ne posera pas de problème.

La Finlande se préparait déjà à faire sans le gaz russe

La compagnie Gasum assure pouvoir assumer la demande « normalement ». Pour cela, la Finlande estime pouvoir importer du gaz grâce à d’autres fournisseurs. Elle compte notamment sur le gazoduc Balticconnector qui la relie à l’Estonie.



Le pays s’est notamment associé à l’Estonie pour louer sur 10 ans un terminal flottant permettant la regazéification du Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Cela lui permettrait alors d’importer du gaz naturel sous une autre forme, en provenance de pays plus lointain, comme les Etats-Unis par exemple.

En réalité, le gaz naturel ne représente que 8% de l’énergie consommée en Finlande. Cependant, la majorité provient des importations russes, d’où l’importance de combler ce nouveau manque. Gazprom annonce en effet avoir fourni en 2021 près d’1,49 milliard de mètres cube de gaz naturel à la Finlande, soit les deux tiers de sa consommation.

🔎 Ces articles pourraient également vous intéresser :

< See more posts

< Voir plus d’articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.